Plusieurs chefs d’état africains proposent d’envoyer des émissaires aux USA pour surveiller le déroulement de l’élection présidentielle

usaelec

Suite aux différents quiproquos autour de l’élection présidentielle américaine, plusieurs chefs d’état africains soucieux du respect de la démocratie dans le monde ont proposé leur aide, en envoyant des émissaires afin de surveiller le dépouillement des bulletins dans les fameux Swing States. Parmi ceux-ci, Ali Bongo, président du Gabon en fonction depuis 2009, s’est exprimé ce lundi 16h en conférence de presse : « J’entends qu’un candidat s’est déclaré vainqueur bien avant la fin des décomptes de voix et que depuis, il refuse de reconnaître sa défaite dans certains états. J’entends aussi que certains centres de dépouillement ne sont plus capables de compter, et que certains citoyens sont prêts à prendre les armes. Quand tout cela arrive lors d’une élection en Afrique, l’Europe et les Etats-Unis sont les premiers à nous proposer de l’aide, et par conséquent, c’est aujourd’hui à notre tour d’aller mettre de l’ordre à Washington. » De son côté, Alassane Ouattara, président de la Côte d’Ivoire, s’est dit prêt à intervenir personnellement outre-Atlantique : « Ce climat de guerre civile me rappelle ma propre arrivée au pouvoir ; ça me rajeunit de 20 ans !« 

Photo : DigitalTeamGabon, « s t » (source : https://www.flickr.com/photos/158344454@N02/36784617650/in/dateposted-public/)

Licence : https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0/deed.en

La Fraiche Gazette est un journal satyrique, tous les articles présents sur ce site sont à considérer comme tels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *