La grosse bévue du groupe « Trois Cafés Gourmands » : ils ont publié une nouvelle chanson sans « payapa payapa » !!

acoustic-1851248_1280

 Photo : ChandelleDorion (modifiée). Licence : https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0/deed.en

On se demande bien ce qui est passé par la tête des membres du groupe « Trois Cafés Gourmands » ce lundi. Très actif depuis le début du confinement, le sympathique trio corrézien publie fréquemment de nouvelles compositions sur ses différentes plateformes sociales. Ainsi, ce lundi midi, c’est comme de coutume qu’ils mettent en ligne le titre « Nos belles années », composé et enregistré le matin-même à 8h26.

« On s’est vite aperçu que quelque chose n’allait pas, témoigne Jérémy, l’un des membres du groupe. D’ordinaire, on reçoit immédiatement des retours très positifs. Mais là, nos fans étaient moins enthousiastes ». « On recevait des messages du genre : c’est moins bien, ce n’est pas comme d’habitude, explique à son tour Mylène. Nous ne comprenions pas : nous avions pourtant tout fait comme d’habitude. ». Très préoccupés, les trois amis réécoutent leur chanson encore et encore : « On avait beau se la passer en boucle, on ne comprenait pas, raconte Sébastien. Tout était là : les 2 mêmes accords, les mêmes successions de voix, les textes qui parlent de ruralité et de mélancolie… Le rythme était également le même, au bpm* (NDLR : battement par minute) près ! C’était incompréhensible ! »

Et puis, au bout de la 11e ou 12e diffusion, Mylène a soudain une illumination : « Ca m’a frappé d’un coup : on avait oublié le couplet de « payapa payapa ! » ». « C’est assez incroyable, comment avons-nous pu commettre cette gaffe, reprend Jérémy, alors que nous ne quittons pas des yeux notre cahier des charges ? Comme quoi, on ne fait jamais assez attention ! ». Immédiatement, le trio va supprimer la chanson de toutes les plateformes, avant de publier un long paraphe d’excuses envers leurs fans. « Nous devons les préserver, explique Sébastien. Ils ont des attentes très spécifiques. Nous ne voulons pas les décevoir en passant pour des originaux, ou des artistes farfelus qui prennent des risques ou qui explorent des pistes. » « Le plus cocasse, conclut Mylène, c’est que nous avons mis plus de temps à écrire le mot d’excuses qu’à composer la chanson ! »

A présent, la chanson « Nos belles années » est de nouveau disponible en ligne, cette fois avec le couplet de « payapa payapa ». Tout est donc rentré dans l’ordre dans le monde merveilleux des Trois Cafés Gourmands.

E.K.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *