Nouveau cas de viol en festival : Aya Nakamura accusée d’avoir violé les oreilles de milliers de festivaliers aux Ardentes

207B2417-0191-4C08-A483-4AB6601CEE67

Quelques jours après la révélation de faits avérés de viol lors du festival « Hell Fest » en France, ce sont les Ardentes qui ont été le théâtre d’une agression de masse. Selon de nombreux témoins, présents au festival liégeois, la chanteuse Aya Nakamura aurait violé les oreilles de milliers de festivaliers.

Ces faits se sont produits ce jeudi soir, lors de sa prestation sur la scène André Cools. Ce vendredi matin, plusieurs plaintes ont été déposées au commissariat situé rue Natalis à Liège, par des festivaliers véritablement choqués d’avoir eu à subir « un tel manque de talent et un tel étalage de mauvais goût ». Ces témoignages détaillés font notamment état de l’utilisation d’un logiciel autotunes doublé de playback, de mélodies binaires et répétitives, d’un français douteux et d’un manque de vocabulaire flagrant. Selon les enquêteurs, ces éléments trahissent le caractère organisé et prémédité des délits reprochés.

Un soutien psychologique aux victimes a été mis en place à l’hôpital de la Citadelle. Quant aux organisateurs du festival, qui ont laissé se dérouler ces évènements sans réagir, ils risquent une inculpation pour non-assistance à personnes en danger. 

E.K.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *