« C’était trop génial ! » par Alexia, qui a passé tout le concert à prendre des selfies

542D4346-7E5F-4C26-9566-5FB73738787D

Ce dimanche n’est pas un jour comme les autres pour Alexia. Et pour cause, cette jeune fille de 21 ans va assouvir l’une de ses passions : la musique. Au programme : le concert de Metallica au Stade Roi Baudoin, rien que ça ! Guitares, lumières et decibels : un excellent moyen, pour cette étudiante en lettres, de prendre une bonne bouffée d’oxygène avant ses derniers examens. D’autant qu’elle ne sera pas seule, puisqu’elle va partager cette soirée unique avec ses deux amies Clara et Mathilda.

Dès 15h, en route pour la capitale, dans la Mini décapotable de la maman de Clara. Et tant pis s’il pleut ! Ce trajet de deux heures est déjà l’occasion pour les filles de tapisser leur compte instagram de multiples clichés : la voiture, les tickets de concert, l’autoroute et le panneau directionnel « Bruxelles », et surtout : des selfies. 243 pour être exact. Dans l’habitacle résonne la dernière playlist intitulée « Tr0 C00l [bisous] [coeur] [coeur] [licorne] », qui étrangement ne comporte aucune chanson du groupe qu’elles vont pourtant voir ce soir.

18h, arrivée au stade. Pour combler la longue attente dans la file menant au parking, Alexia a préparé le concert en prenant quelques selfies supplémentaires (188 pour être précis). Vient ensuite la découverte de l’enceinte, qu’Alexia connait déjà, puisqu’elle y était venue l’an dernier, pour assister à un match des Diables Rouges – une soirée mémorable pour elle, bien qu’elle ne se rappelle pas du score, ni de qui jouait. Ses 438 followers s’en souviennent bien, eux, puisqu’elle y avait pris la bagatelle de 683 photos – dont 405 selfies. Parlant de selfies, l’arrivée en vue du stade est l’occasion pour les filles d’en refaire quelques-uns, injustement gâchés par les quelques centaines de personnes qui s’imposent devant l’objectif. « Les gens sont égoïstes, ils pourraient quand même attendre un peu », s’exclame Alexia.

Une fois passés les contrôles de sécurité, Alexia et ses copines débarquent dans la fosse. Pas question, bien sûr, de prendre des places assises : rien de tel que d’être debout, proches de la scène, pour faire vivre l’événement à leurs nombreux followers. Et les rendre un peu jaloux aussi. Le concert ne commence que dans une heure, alors pour passer le temps, les filles prennent encore 72 selfies. Elles sont encore inconscientes du drame qui va se jouer d’ici quelques minutes…

La première partie, assurée par les Suédois de Ghost, se termine doucement. Il est alors 20h33, on connait l’heure exacte grâce au « snap » envoyé par Alexia à son amie Cassandra, qui n’a pas pu les accompagner : une photo du chanteur de Ghost, légendée « tr0 chel0u lui ses t nul l0lll ». Le temps s’écoule, les clichés s’accumulent, Metallica se prépare à monter sur scène. Soudain, un cri strident se fait entendre. Le sang d’Alexia se glace, tandis qu’elle se tourne vers Clara. La jeune fille est immobile, les yeux grands ouverts, rivés sur son smartphone qu’elle tient au bout de sa main tremblante. Dans un sanglot rauque, elle s’écrie : « La batterie est morte ! ». Catastrophe ! « Autant rentrer tout de suite, se dit Alexia, le concert est foutu ! ». Mais c’est sans compter sur la clairvoyance de Clara, la futée de la bande, qui a pensé à emmener une batterie portable. Ouf ! La soirée est sauvée, le show peut commencer !

Trois heures plus tard, alors que rugit la dernière note de guitare et que le groupe quitte la scène, les filles sont aux anges. « C’était trop génial ! » lance Alexia, pleine d’extase. Et pour cause : en tout et pour tout, la demoiselle a pris 429 selfies. Record battu ! Elle s’en amuse, car sur certains d’entre eux, on peut clairement voir la mine déconfite des spectateurs situés juste derrière. Ces personnes qui étaient venues pour voir leur groupe préféré, et qu’elle a littéralement emmerdées durant tout le concert, en prenant des photos et en parlant bien fort. Mais comme disait Nabila : « Le bonheur ne vaut que s’il est partagé sur les réseaux sociaux »

La fin de soirée est légèrement ternie car les filles mettront plus d’une heure à retrouver la voiture dans le parking. En effet, aucune d’entre elles n’avait pensé à prendre une photo de son emplacement. Mais au moment de mettre le contact, elles s’exclameront toutes en choeur : « Vivement Tomorrowland ! »

E.K.

Comments
  1. GaAs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *