Nouvelle loi aux Etats-Unis : les violeurs qui n’atteignent pas l’orgasme pourront porter plainte contre leur victime

2C6008A9-C93D-4EBE-B1CA-D85A3579A1C7

Aux Etats-Unis, la législation prend un nouveau virage conservateur. Deux semaines après l’interdiction de l’IVG en Alabama (même en cas de viol), c’est le parlement du Missouri qui s’illustre à présent. Désormais, dans cet état du Midwest, les violeurs qui n’atteignent pas l’orgasme lors d’un abus pourront porter plainte contre leur victime. Par cette décision, le gouverneur républicain John Middleage entend « diminuer le niveau de violence d’un abus sexuel, en obligeant la victime à faire en sorte de le rendre le moins désagréable possible. » Il explique ainsi qu’ « Un agresseur frustré de ne pas arriver à ses fins risque de se montrer plus violent, d’en attenter à la vie de sa victime, voire à celles d’autres personnes. Au contraire, si l’assaillant parvient au coït, il sera rassasié, et pourra probablement rentrer chez lui l’esprit en paix. La victime de viol dispose ainsi d’un rôle primordial, puisqu’elle est responsable de la sécurité des éventuelles futures proies de son agresseur. »

En revanche, la plainte ne sera recevable que si la victime est une femme. « Un homme qui agresse sexuellement un autre homme démontre ainsi son homosexualité ; c’est un délit sur lequel nous comptons légiférer d’ici peu »

E.K.

 

Comments
  1. Kriis Tyann

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *