Paris : ce vendredi, Première du spectacle « Luchini récite Aya Nakamura » au théâtre des Trois Orfèvres

2F197854-7CA2-4AC5-AF4F-10B539600A9E

Photo : Georges Biard, sina-taysi (modifications effectuées)

Si vous êtes de visite à Paris ce vendredi, et si vous aimez Fabrice Luchini, alors ne manquez pas la première de son nouveau spectacle de lecture. Après La Fontaine, Baudelaire, Hugo et Nietzsche, le fantasque comédien s’attaque à la lecture des textes d’Aya Nakamura, la nouvelle star de la variété française. Djadja, Copines, la dot ou Comportement, autant de tubes récents qui se voient sublimés sous son verbe. 

Glissant d’une chanson à l’autre, Luchini alterne lecture sérieuse et moments de folie. Il s’empare des vers, marque des arrêts ou dépose des emphases là où il le juge opportun. Pour empêcher l’audience de s’essouffler sous le poids de ces textes exigeants, il évoque plus longuement les thèmes abordés : l’argent, la séduction, la place des jeunes filles au sein des cellules sociétales de l’ère post-moderne, leur rapport face à l’appréciation de soi et des autres, ou encore, l’essor d’une langue française sans règles au sein d’une jeunesse aux repères de plus en plus prosaïques.

« Luchini récite Aya Nakamura », c’est au Théâtre des Trois Orfèvres (21 rue Le Sueur) du 22 février au 12 avril (prolongations possibles).

E.K. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *