Ni homme, ni femme : L’état civil reconnait officiellement le fan d’Indochine comme genre à part entière

1dochineC’est une première en Europe : l’état civil belge vient de reconnaître l’existence d’un troisième genre. Kelly Selena, une habitante de Sensenruth (commune de Bouillon), vient de s’être accorder le droit de faire figurer sur sa carte d’identité un nouveau genre, ni homme, ni femme : « fan d’Indochine« . Pour cette citoyenne de 21 ans, née Jean-Marie Sterput, c’est l’aboutissement d’un long combat mené pour elle et les siens. « Nous méritions ce droit car nous ne rentrons dans aucune case conventionnelle. Nous sommes le troisième sexe, mao boy et lady boy, garçons aux cheveux longs et filles avec des zizis. » Cet événement est extraordinaire puisqu’il va faire office de jurisprudence nationale, comme l’a confirmé Me Janine Barbue, juge de la première chambre du tribunal pénal de Bouillon : « C’est en effet une petite révolution : il sera désormais possible aux personnes qui le souhaitent de se faire reconnaître comme fan d’Indochine auprès de l’administration belge. Il faudra cependant de remplir deux conditions : posséder des organes génitaux à la fois masculin et féminin, mais surtout avoir des goûts musicaux de chiotte.« 

E.K.

photo : pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *