Sciences : des recherches confirment qu’aspirer son café bruyamment ne le rend pas moins chaud

boiresoncafeenfaisantdubruitcestpourlesbarakis

Photo : pixabay

Comme le disait le philosophe André Comte-Sponville dans son ouvrage « Métaphysique des comportements » : « le monde se divise entre, d’une part, ceux qui boivent du café, et de l’autre, ceux qui l’aspirent bruyamment. Or, ces derniers sont des gros barakis.« 

Dont acte, ce principe d’aspiration bucale et bruyante d’un liquide « parce qu’il est chaud » est aujourd’hui mis à mal par une équipe scientifique de l’Université de Houston. Celle-ci vient de publier les résultats de plusieurs mois de recherche, qui confirment que la température d’un liquide reste constante, « peu importe la façon dont on le boit. »

D’après les mêmes scientifiques, « un déficit mental particulier serait à l’origine d’une insensibilité des lèvres et du palais chez les personnes concernées« . En d’autres termes, ces dernières ne se rendent pas compte qu’elles se brûlent au troisième degré, ni qu’elles le font très bruyamment. Ce même déficit mental provoque aussi une désinhibition totale, ce qui explique pourquoi ces personnes pensent rester discrètes, alors que tout le monde les entend. « Ou alors, peut-on également lire, il s’agit simplement de mauvaises manières, de la part de gens qui aiment se conduire comme des porcs et qui ne l’assument pas.« 

Autant donc éviter de vous brûler, et surtout : respecter les bonnes manières.

E.K.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *