Fait divers : à force de s’acharner, il trouve une pièce de deux euro au fond de son pot de yaourt

yaourtCrédit photo : Hispalois (modifications effectuées)

« J’ai toujours su que ça pouvait arriver ! », s’exclame-t-il, brandissant son trophée sous les yeux ébahis de ceux qui n’en reviennent toujours pas. Lui, c’est Jean-Marie Vaneetlepel, 41 ans, responsable logistique dans une célèbre usine de fabrication de ventouses, et connu de ses collègues principalement pour deux choses : un humour potache de tout instant, et une fâcheuse manie de racler avec insistance le fond de ses pots de yaourt. « Il fait plus de bruit avec sa cuiller qu’il n’en ferait avec un marteau-piqueur, témoigne Michel, son collègue, ami et voisin. Au bureau, on se demande pourquoi il maltraite ainsi ses pots de yaourt. On se dit qu’il doit surement chercher un trésor, ou du pétrole. » De son côté, Jean-Marie a toujours fait mine de ne pas entendre les remarques persistantes qui fusaient autour de lui. Jusqu’à ce que, ce lundi, l’impensable se produise : après de multiples coups de cuiller, il trouve dans les restes de son yaourt à la poire une pièce de deux euro. Incroyable ! « Mes efforts ont payé! », s’écrie-t-il avant d’entamer, triomphalement, un tour du bureau pour exposer sa trouvaille à ses collègues, au grand dam de ceux-ci. « C’était déjà insupportable mais depuis lundi, il s’acharne deux fois plus ses pots vides, reprend Michel sur un ton dépité. Nous n’avons plus qu’une hâte, c’est qu’il trouve un chèque de 500,000€ et qu’il se barre pour de bon.« 

E.K.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *