TV : la version belge de « SOS ma famille a besoin d’aide » s’appellera « Regardez-moi ces gros barakis »

barakisDès le mois de janvier prochain, une nouvelle émission va voir le jour sur la grille des programmes de RTL-TVI. La chaîne privée belge prévoit en effet de diffuser sa propre version de l’émission « SOS ma famille a besoin d’aide« , diffusée en France sur NRJ12. Ce programme, situé dans la lignée de « Pascal le grand frère« , met en scène un éducateur sensé ramener de l’espoir dans une famille en proie aux querelles internes. Un concept bien contemporain qui a tapé dans l’œil du directeur des programmes de RTL, Jean-Marie Lobbot, lequel a néanmoins procédé à de légères adaptations pour rencontrer le public francophone belge. A commencer par le titre de l’émission, qui s’intitulera simplement « Regardez-moi ces gros barakis« 

« Nous avons changé le titre original car il nous paraissait trop éloigné du concept réel. La détresse sociale et familiale, le public s’en fout complètement. En revanche, il est friand de voir des marginaux se donner en spectacle. Les gens sales qui vivent à douze dans un trois-pièces miteux, qui refusent de donner des prénoms corrects à leurs enfants, qui sentent le chien mouillé et la cigarette froide à travers l’écran, qui gueulent à longueur de journée pour couvrir le bruit de la télévision qu’ils n’ont plus éteinte depuis 1994 et dont ils refusent de baisser le son comme si leur vie en dépendait… C’est ça que le public veut voir. La façon dont on aide ces gens et le fait qu’ils parviennent finalement à s’en sortir, ça intéresse beaucoup moins les téléspectateurs. » Un avis partagé par la production de l’émission, qui va d’ailleurs apporter d’autres modifications au principe original : « Nous avons déjà tourné le pilote, mais pour les épisodes à venir nous allons limiter voire carrément supprimer les interventions de l’éducateur. Ce sont les gens qui font le show, donc on se contentera de les filmer dans leur vie de tous les jours. »

Pour la direction d’RTL, il ne fait pas l’ombre d’un doute que ce concept modernisé est gage de succès garanti. « Le seul risque que l’on court, c’est de se voir accuser de plagier « Strip-tease ».

E.K.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *