Ephémérides : l’été est bien terminé, la connasse du premier a remis ses gros talons

talons

Toutes les bonnes choses ont une fin, et malheureusement, la belle saison n’échappe pas à la règle. Ceux qui en doutaient, trompés par les températures clémentes du mois de septembre, ont dû déchanter ce samedi 1e octobre, en constatant que le soleil s’était effacé derrière un banc d’épais nuages gris. Mais davantage que la disparition de l’astre divin, elle est là, la fin de l’été : la connasse du premier a remis ses gros talons, car elle a froid aux pieds.

Au mois de juin, cette jeune femme, qui habite l’appartement situé juste au-dessus du vôtre, avait troqué ses « combat shoes » contre de fines sandalettes, pour la plus intense jouissance de vos sens auditifs. Mais hélas, les baisses de température de ces derniers jours ont eu simultanément raison de son optimisme et de votre tranquillité. Ce samedi, celle que votre ménage qualifie communément, et à juste titre, de « grosse bourrine » est donc partie chercher dans son placard ses immondes chaussures à talons, aussi épais qu’un poteau de mirador, et aussi lourds qu’une blague belge dans la bouche d’un parisien. Comme tout au long de l’hiver dernier, ses bruits de pas rythment donc à nouveau votre plafond, risquant à tout instant de faire chuter vos luminaires. La bonne nouvelle, c’est que quand elle marche, vous n’entendez plus les bruits de chaises et de meubles que l’on traîne à longueur de journée, ou ses bruyantes conversations qui feraient passer Lara Fabian pour Benjamin Biolay.

Courage, tout est relatif, et à l’échelle d’une vie, l’été prochain n’est pas si loin.

E.K.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *