En plus de rembourser les cheminots grévistes, la CGSP va également reprendre leurs vidanges

160816CGSP

Crédit photo : Gérald Garitan

La semaine dernière, la CGSP Cheminots annonçait son intention de rembourser l’amende de 12,5 euro infligée à ses adhérents partis en grève sauvage entre le 25 mai et le 3 juin dernier. Malgré le tollé soulevé par cette décision, le syndicat socialiste ne va pas s’arrêter là : il va également reprendre leurs vidanges, comme l’a expliqué le secrétaire général de la centrale verviétoise de la CGSP-FGTB, Jean-Marie Grossejatte. « Les camarades sortent dans la rue pour défendre leur pain. Or, marcher et crier toute la journée, cela donne soif : vous n’avez qu’à demander aux étudiants qui guindaillent toute l’année et qui, une fois venus les examens, rejettent la faute de leur échec sur nos actions. Ils pourront vous confirmer que la désaltération a un prix. Hélas, le règlement interne ne nous permet pas de lever des fonds pour offrir une cagnotte à nos camarades. Nous avons donc décidé que, dorénavant, nous allons assurer un service de reprise de vidanges. » Un service qui rembourserait les grévistes à hauteur de 5 cents la cannette et 10 cents la bouteille vide, « Cela incitera les camarades à rapporter leurs vidanges en revenant de chaque manifestation », reprend Jean-Marie Grossejatte. Les services communaux et les écologistes apprécieront probablement.

E.K.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *