Attentat dans un Pokestop : un terroriste ouvre le feu sur des Pokemon – Bilan : 0 morts.

160727pokemongol2

Un nouvel attentat islamiste a eu lieu ce mercredi à Petit-Rechain, près de Verviers. Vers 14h, un terroriste muni d’un smartphone et d’une Kalashnikov est entré dans l’ancien Sanatorium situé Rue des Tribal King, et a ouvert le feu dans le vide (puisque l’endroit était désert), ne faisant par conséquent aucune victime. Ce lieu n’a cependant pas été choisi au hasard, puisqu’il est répertorié comme un « Pokestop » par l’application Pokemon Go. Le terroriste avait reçu comme consigne de « tirer sur une foule de Pokemon et faire un maximum de victimes« .

Mais cette opération se révèle être un énorme camouflet. Non seulement il n’y a ni victime ni blessé, mais en outre, le Pokestop est toujours bien là, ainsi que les Pokemon qui continuent de gambader aux alentours (on dénombre une population de deux roucools, trois aspicots et cinq rattatas). Daech a malgré tout revendiqué l’attentat raté en ces termes : « On pensait que les Pokemon existaient vraiment. C’est une petite erreur qui s’est passée désolé« . L’espoir existe-t-il de les voir revenir sur leurs autres convictions tout aussi foireuses ? Quoi qu’il en soit, comme l’expliquait le commandant Jean-Marie Denève de la gendarmerie de Verviers (qui a pu procéder à l’arrestation du terroriste une fois son chargeur vide) : « Après les salles de concert et les églises, cet événement démontre qu’il y a des symboles de la société occidentale que l’Etat Islamique ne peut atteindre. »

E.K.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *