Drame : une semaine après la fin de l’Euro, cet homme n’a toujours pas retiré ses chaussettes de rétroviseur

LFG chaussettes retro

C’est une tragédie qui touche le petit village de Petit-Rechain, à quelques kilomètres de Verviers. Un de ces événements dont les habitants de ce paisible hameau se seraient bien passés, surtout Kellyvonne B., l’épouse de Jean-Marie, celui par qui le drame est arrivé. Un homme bien sous tout rapport, apprécié de ses voisins mais aussi de son patron, gérant d’un buffet mongol qui l’emploie depuis quatre ans comme décortiqueur de scampis. Mais depuis quelques jours, ce père de famille idéal suscite l’inquiétude de tous par son comportement aussi étrange que suspect. En effet, plus d’une semaine après la fin de l’Euro 2016, Jean-Marie n’a toujours pas retiré ses chaussettes de rétroviseur.

Pour sa famille et ses amis, l’incompréhension est totale. Tous s’interrogent sur la présence persistante de ces socquettes aux couleurs du drapeau belge. Plus encore, on ignore les raisons qui le poussent à les arborer fièrement lorsqu’il circule en ville, à toute heure de la journée. Comme si de rien n’était, alors que la compétition est terminée depuis une dizaine de jours. Pourrait-il s’agir d’un simple oubli ? Ou doit-on y voir un acte délibéré de la part d’un homme désespéré ? Interrogée par nos confrères du Moniteur de l’Automobile, Kellyvonne prétend avoir tenté à maintes reprises d’aborder le sujet avec son époux, mais ce dernier élude infatigablement la question. Certes, elle admet qu’il fut fortement déçu par l’élimination des Diables Rouges en quart de finale, mais pas au point d’agir de manière aussi irrationnelle.

Se sentant en danger, et fortement honteuse, elle aurait contacté la police pour bénéficier d’une surveillance, sur conseils de sa soeur Linsayline. Un avocat spécialisé dans les cas de divorce aurait également été contacté. Affaire à suivre …

E.K.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *