Drame : cet homme ne se rappelle plus de ce qu’il faisait de ses soirées avant l’Euro

160712euro

L’Euro 2016 terminé, c’est avec une certaine nostalgie que les fans de football réintègrent la vie quotidienne. Ce retour à la dure réalité, loin de la clameur des stades, des fans en furie et des rencontres à couper le souffle, n’est pas aisé pour tout le monde. Et dans certains cas, la mélancolie peut parfois tourner au drame. C’est précisément la situation que vit Jean-Marie : depuis lundi, ce fan de ballon rond passe chaque soir des heures à errer dans le vide, pour la simple raison qu’il a complètement oublié ce qu’il faisait de ses soirées avant l’Euro.

« Durant toute la compétition, j’ai vécu au rythme des rencontres, témoigne cet habitant de Petit-Rechain, dans l’arrondissement de Verviers. J’ai regardé trois matchs par jour pendant un mois, et les soirs où il n’y avait pas foot, je regardais les rétrospectives. Dimanche soir j’ai à nouveau tremblé devant la finale. Au moment de couper la télé, je savais bien qu’il n’y aurait plus rien le lendemain, mais sur le moment-même, je n’y ai pas pensé. Comme si je ne m’en rendais pas compte. »

La journée du lundi se passe comme d’habitude. Mais alors qu’il rentre chez lui, il se met à angoisser. « Je me suis assis dans le canapé, et là, j’étais tétanisé car je ne savais pas quoi faire. J’ai tenté de me rappeler de comment je m’occupais d’habitude, mais aucun souvenir ne me revenait. C’était le noir absolu, comme s’il y avait toujours eu l’Euro auparavant…  » Par réflexe, Jean-Marie allume sa télévision et se met à zapper frénétiquement. « Je passais de chaîne en chaîne, j’ai fait trois fois le tour sans m’arrêter, car rien de ce que je voyais ne m’intéressait. Au bout d’une demi heure à m’esquinter le pouce sur la télécommande, j’ai fermé la télé et j’ai cherché une autre occupation » Mais alors qu’il espère trouver son salut, son désarroi ne fait que s’empirer … « J’ai vaguement parcouru du regard ma bibliothèque, mais c’était comme si elle était vide. J’ai cherché un film à regarder, un jeu vidéo auquel jouer, un site web à parcourir… en vain. Rien, absolument rien ne me plaisait. Je n’avais même pas envie de matter du porno, non mais vous vous rendez compte ?« 

Finalement, Jean-Marie passera la nuit assis dans son canapé, immobile, les yeux rivés sur un petit écran qu’il voudrait tant voir verdir comme du gazon, mais qui hélas, demeure désespérément noir. Aujourd’hui, comme beaucoup d’autres fans de football, il doit réapprendre à vivre sans l’Euro. Et il sait que le chemin sera long. « Je pensais pouvoir tenir deux ans jusqu’à la prochaine coupe du monde, mais je ne savais pas que ce serait aussi difficile. Aujourd’hui, j’espère simplement ne pas flancher moralement avant la reprise du championnat, même si ce ne sera certainement pas pareil…« 

E.K.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *