Marc Goblet répond aux accusations de Bart de Wever : « Trois neurones moi ? C’est faux : j’en ai sept. »

160621gobletdeweverMarc Goblet, a démenti les propos tenus à son égard par le président de la N-VA, Bart De Wever, qui l’avait traité de «type primaire» utilisant son «troisième neurone actif». Dans un communiqué diffusé sur son compte meetic, le secrétaire général de la FGTB affirme que ces accusations sont fausses. « Je n’ai pas trois neurones comme le prétend Mr De Wever. Le nombre exact est bien plus élevé : j’en ai au moins sept. » Cet état de fait fut aussitôt confirmé par le docteur Jean-Marie Marchandise, son médecin attitré : « Le dernier scanner de Mr Goblet a clairement montré la présence de sept neurones dont nous avons pu déterminer les rôles : Le premier sert à lancer les préavis de grève, le second sert à voter socialiste, le troisième sert à décapsuler les bières, le quatrième sert à optimiser le temps de cuisson d’une merguez sur une grille de barbecue. Le cinquième n’intervient qu’en fin de mois ; il lui sert à compter son plantureux traitement. Le sixième lui sert à se déresponsabiliser des conséquences de ses actions. Enfin, le septième lui sert à critiquer le gouvernement fédéral uniquement. En effet, le scanner n’a pas révélé la présence d’un neurone qui lui permettrait de critiquer le gouvernement wallon : c’est la raison pour laquelle il semble en être incapable. »

Voilà de quoi remettre à sa place le bourgmestre d’Anvers qui, la prochaine fois, tournera autant de fois sa langue dans sa bouche avant de porter des accusations mensongères.

E.K.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *