Euro 2016 : pour pallier les absences, Marc Wilmots rappelle Georges Grun et Philippe Albert

160523 stade

Crédit photo : Delval Loïc, Joni Fuego, Topi.be (modifications effectuées)

Les défections se multiplient chez les Diables Rouges. Les blessures (Vincent Kompany et Bjorn Engels) et les incertitudes (Thomas Meunier, Thomas Vermaelen et Dedryck Boyata) ont obligé Marc Wilmots à remodeler sa défense. En panne de solution, le coach national a décidé de jouer son va-tout, en rappelant Georges Grun et Philippe Albert. Presque vingt ans après leur dernier match pro, ces deux « expendables » du football belge vont donc rechausser les crampons pour faire ce qu’ils ont toujours fait : rendre service à leur nation.

« Je n’étais qu’à moitié étonné que Marc m’appelle, a expliqué Philippe Albert à nos confrères de la Dernière Heure. Les jeunes d’aujourd’hui sont de vraies chochottes, une simple pichenette et ils sont out pour un mois. De mon temps, les blessures n’empêchaient pas de jouer ; à Newcastle j’ai même fait plusieurs matchs avec une jambe cassée. A l’époque ça ne choquait personne. » Plus motivé que jamais, le bouillonnant bouillonnais ajoute que « C’est toujours un honneur de porter le maillot de mon pays, même si malheureusement je ne rentre plus dedans. »

Le cas de Georges Grun, certes plus « fit » que son ancien coéquipier, pourrait cependant provoquer un conflit d’intérêt entre la RTBF (qui détient les droits de diffusion des matchs) et RTL (groupe télévisuel qui emploie l’ancien joueur d’Anderlecht et de Parme). Une solution pourrait être trouvée entre les deux grands groupes médiatiques, laquelle consisterait à équiper le joueur d’un casque-micro. Grun deviendrait alors le premier footeux au monde à simultanément jouer et commenter le même match. De quoi rendre Stéphane Pauwels vert de jalousie.

E.K.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *