Explosion d’une voiture à Berlin : le logiciel truqué de VW a fait sa première victime

vw boumOn en sait plus sur les causes de l’explosion d’une voiture de marque Volkswagen, survenue ce mardi matin en plein centre de Berlin. Selon diverses sources n’ayant aucun rapport avec l’affaire, les résultats de l’enquête préliminaire pointeraient du doigt le fameux logiciel qui limite les émissions polluantes, pour lequel le groupe VW est fortement critiqué, depuis sa découverte en septembre dernier. Il semble donc qu’en plus d’être totalement illégal, cet algorithme malveillant soit aussi particulièrement dangereux. Devant l’impossibilité de rappeler tous les modèles défectueux, Volkswagen s’apprête à distribuer un courrier à ses clients, dans lequel il leur est vivement conseillé de ne plus passer la troisième, même sur l’autoroute, et de ne plus se garer en créneau.

La marque allemande prépare également une grande campagne marketing dans le but de redorer son image ternie. Sur le court terme, la première étape de cette propagande consiste à retirer le sigle « AH » de toutes les clés de contact, comme l’explique Jean-Marie Klinsmann, directeur de la communication du groupe VW. « Beaucoup sont convaincus qu’il s’agit d’une référence à Adolf Hitler. C’est totalement faux, puisqu’il s’agit d’un code pour identifier les différents modèles de clés. Nous allons néanmoins le retirer car même lorsqu’on leur explique, ils restent persuadés que c’est vrai. C’est malheureux mais de nos jours, les gens croient tout ce qu’ils lisent sur internet. »

E.K.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *