Bagarre dans un centre Fedasil entre des migrants supporters du Standard et des migrants supporters d’Anderlecht

160415 hooligans refugies

Crédit photo : Metropolico.org

Une bagarre générale a éclaté ce dimanche dans un centre d’accueil de réfugiés situé à Petit-Rechain, dans l’arrondissement de Verviers. Ces incidents ont opposé deux groupes bien distincts de migrants provenant pour la plupart d’Irak, de Syrie et d’Erythrée : un premier groupe d’environ 80 migrants supporters d’Anderlecht, se sont opposés à un second groupe de plus ou moins 70 migrants supporters du Standard. Ces affrontements à coups de pierres, bâtons, barres de fer et guéridons Ikea ont fait plusieurs blessés, parmi lesquelles des surveillants et d’autres migrants neutres. La police est intervenue en procédant à des arrestations et en dispersant les protagonistes à l’aide d’une auto-pompe. Theo Francken a promptement réagi. Dans un communiqué de presse relayé par nos confrères de L’avenir et de Femme d’aujourd’hui, le secrétaire d’état à l’Asile et aux Migrations a condamné ces échauffourées avec la plus grande fermeté. « Notre hospitalité a des limites et nous ne tolérons pas ces écarts. Nous attendons de candidats réfugiés qu’ils se conduisent comme de vrais Belges civilisés et non qu’ils sèment la violence pour des questions aussi futiles que des couleurs footballistiques. Ceux qui ne sont pas d’accord n’ont qu’à quitter le territoire. »

E.K.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *