COP21 : tous les pays du monde sont d’accord sur le fait qu’il est urgent que les autres fassent quelque chose.

160415 cop21 2

Crédit photo : COP PARIS

Cette semaine s’ouvre à Paris la COP21, une nouvelle conférence internationale sur le climat. Plus que les précédentes éditions de Kyoto et Copenhague, celle-ci est déterminante. En effet, les dernières statistiques publiées par la Royal Environment and Climate Threat University of Montreal (la R.E.C.T.U.M) font état d’une situation dramatique pour le climat mondial. C’est pourquoi tous les pays présents s’accordent à dire que les belles paroles ne suffisent plus, et qu’il est grand temps que les autres trouvent une solution. Conscients que la production mondiale de gaz à effet de serre conduit l’humanité au bord du gouffre, les dirigeants de tous les états espèrent enfin trouver un accord pour que les autres polluent moins. Ce matin, un représentant européen déclarait que cette conférence est « celle de la dernière chance. Les autres pays doivent prendre conscience de l’urgence de ces facteurs écologiques, même au détriment de leur économie. Sinon quel futur allons-nous donner à nos propres enfants ?« . Côté asiatique et américain, plusieurs délégués ont affirmé être prêt à faire des concessions pour « aider les autres nations à adapter leur consommation et leurs activités« . A lui seul, cet optimisme éclaircit un horizon noirci de monoxyde de carbone. Davantage qu’à Kyoto et Copenhague, on sent que cette fois, à Paris, les bonnes intentions seront bel et bien déterminantes.

E.K.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *