Transports : Ils vivent depuis un mois sans voiture et ils ont mal aux pieds.

151030sansvoiturePolution, embouteillages, entretien onéreux… pour remédier aux problèmes croissants liés à la circulation, de plus en plus de ménages décident de se passer de leur voiture. C’est le cas de la famille Stofvlees, originaire de Petit-Rechain. Début octobre, Micheline et son mari Jean-Marie ont passé le cap, en laissant au garage la Renault Espace qui, depuis 2009, servait à transporter leur famille de cinq enfants. L’objectif: tenir jusqu’à la fin de l’année en utilisant le vélo, les transports en commun, ou la bonne vieille marche à pied. Après un mois, la famille tient le cap, même si les résultats de l’expérience sont mitigés. « Nous habitons une région où les bus circulent rarement à cause des grèves. Chaque semaine, nous marchons douze kilomètres sous la pluie pour aller faire les courses. En fait, ce qu’on économise en carburant, on le dépense en médicaments: sirop pour la toux, gouttes pour le nez et pommade musculaire. Et comble de malchance, la première pharmacie est à quinze kilomètres de la maison, mais dans l’autre sens. »

Ces inconvénients ne les arrêteront toutefois pas car pour Micheline et Jean-Marie, renoncer à son véhicule personnel est avant tout une démarche philosophique. Et puis, le test présente des avantages insoupçonnés. « Vivre sans voiture, c’est très bon pour l’éducation des enfants. Avant on avait du mal à les gérer, un vrai casse-tête. Aujourd’hui, comme ils sont crevés en permanence, ils sont beaucoup plus calmes. Mon mari et moi pouvons enfin passer des soirées tranquilles. »

E.K.

 

Comments
  1. Raymond
  2. LeChatMachin

Répondre à Raymond Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *