Le réseau TEC Liège-Verviers en grève pour protester contre la dernière place du Standard.

151019grevetecLe réseau TEC Liège-Verviers est complètement paralysé lundi matin en raison de la grève générale décrétée par la FGTB en province de Liège. Le syndicat socialiste veut protester contre la dernière place du Standard de Liège en championnat, acquise après une nouvelle défaite ce samedi, 1-2 face à Westerlo.

Comme de coutume, cette nouvelle grève sauvage (la deux-cent cinquante-neuvième de l’année) s’inscrit dans une stratégie long terme mûrement réfléchie dans les hautes sphères intellectuelles de la FGTB. Selon les déclarations de Jean-Marie Grossejatte, porte-parole du TEC Liège-Verviers, « La pression sur ce gouvernement doit rester maximale afin de permettre une réelle concertation sociale, qui favorise l’écoute de nos alternatives à la formule actuelle du championnat de football Ce n’est pas normal que les clubs flamands aient tous les points et ne laissent que des miettes au Standard. En plus, les basses températures reviennent et de nombreux chauffeurs n’ont pas encore renouvelé leur stock de chaussettes, ils risquent d’avoir froid aux pieds. »

Les grévistes ont également fait part d’autres revendications, comme le fait de renommer la Jupiler League en « Carapils League« , un nom qu’ils estiment davantage proche du peuple.

E.K.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *