« La crise migratoire n’existe pas », par Martin Winterkorn, ex-PDG de Volkswagen.

150924Martin-WinterkornL’ex-PDG du groupe VW n’a pas trainé à retrouver une occupation. Désormais observateur détaché pour le compte de l’Union Européenne, Martin Winterkorn a été envoyé à la frontière serbo-hongroise pour faire état de l’évolution de la crise migratoire que notre continent traverse actuellement. Son premier rapport se veut d’ailleurs très rassurant :

« Ce que j’ai vu ne ressemble en rien à une crise. L’estimation du nombre de migrants coincés à la frontière serbe est fortement surévaluée : je n’en ai moi-même compté que douze (…) En attendant que leur situation évolue, ils logent dans un hôtel trois étoiles du centre de Budapest (…) La suite de ma mission d’observateur m’emmène dans la station balnéaire de Bodrum, où mes sources confirment la présence d’une seule famille irakienne. Le patriarche, chirurgien-dentiste de formation, cherche à acheter un yoat pour rejoindre les côtes grecques. »

En parallèle, Winterkorn travaillerait également sur l’enquête de la disparition du vol MH370 de Malaysian Airlines. Selon ses premières conclusions, l’avion aurait en fait atterri à Pékin comme prévu, sans que personne ne s’en rende compte.

E.K.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *