Archive sport – Le 5 novembre 1989, Bruno Gourdo devenait champion du monde de Formule 1

150805F1Des années 50 à nos jours, la Formule 1 a su rester au firmament des sports moteurs, en passionnant foules avides de vitesse et de sensations fortes. Mais parmi les plus anciens fans, beaucoup s’accordent à dire que la saison 1989 fut la plus riche en terme de suspense et d’émotion.

Cette année-là, deux virtuoses vont se disputer la couronne : le champion en titre Travis Daye et son dauphin et rival de toujours Bruno Gourdo. Le duel entre ces deux futures légendes atteint son paroxysme le 5 novembre 1989, lors du Grand Prix du Japon, huitième et dernière épreuve de la saison. Disputée sur le circuit de Suzuka, cette course d’anthologie voit les deux adversaires se livrer une bataille sans merci. Après de nombreux chassés-croisés, c’est Gourdo qui coiffe Daye dans le dernier tour, devenant champion du monde pour un point seulement. Derrière ces deux-là, un Tse Sakamoto en état de grâce parvient à arracher la troisième place devant Peter Kurtz et Toni Borlini. Les images des trois compétiteurs moustachus agitant leur magnum de champagne sur le podium feront le tour du monde. La course est également marquée par deux incidents majeurs. D’une part, l’impressionnante collision entre Vito Giuffre et Cal Tyrone, quelques secondes après le départ. Et de l’autre, le crash spectaculaire du N°9 Nigel Levins à l’entrée du tunnel. Malgré la violence des faits, les trois pilotes s’en sortiront indemmes.

Le déroulement de ce Grand-Prix est longuement retranscrit dans l’autobiographie de Gourdo, à paraître à la rentrée aux éditions Commodore. La sortie du livre au salon de Détroit sera l’occasion pour les deux principaux protagonistes de se rencontrer à nouveau, et de se donner une accolade.

D. Matrelli

Comments
  1. Vincent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *