États-Unis : Un policier blanc suspendu pour avoir arrêté un suspect noir sans faire usage de son arme.

150414copsNouveau scandale policier aux États-Unis – Une petite ville du Mississipi est secouée par une nouvelle bavure policière.

Ce lundi 13 avril, la petite ville de Firetown, Mississipi, d’ordinaire très tranquille, a été le théâtre d’une nouvelle affaire impliquant un membre des forces de police et un jeune afro-américain suspecté de trafic de cannabis. Vers 18h30, trois unités de la police de Firetown se placent en embuscade à l’angle de Gun Street et de Rifle Avenue pour appréhender James Brown, un jeune noir suspecté de trafic de drogue. Lorsque l’ordre d’arrestation est lancé, cinq des six policiers présents sortent de leur véhicule banalisé, dégainent leur arme et mettent le suspect en joue. Seul James White, 36 ans, se contente de demander au suspect d’obtempérer, s’avançant vers lui, main sur la crosse de son Smith & Wesson MP9. James Brown aurait à ce moment-là, selon les témoins, pris la fuite à pied. Derek Trigger, collègue de James White, témoigne : « Je n’ai pas compris ce qu’il s’est passé. Nous avions la situation sous contrôle, le suspect était en joue et nous étions prêts à faire feu. Et puis notre collègue est venu se placer entre nous et le suspect, en plein dans la ligne de mire. Lorsque le suspect s’est enfui, James est parti à sa poursuite. Nous n’avons franchement pas compris. »

James White lance en effet à la poursuite du jeune délinquant qu’il poursuit sur plus de 500 mètres et finit par le plaquer au sol avant de procéder à son arrestation, sans extraire à aucun moment le 9mm de son holter. Wayne Slaughterwsky, shérif du comté de Firetown, ne cachait pas son embarras, voire sa colère, lors de la conférence de presse organisée quelques heures après l’incident : « Nous avons pourtant des procédures très claires lors de l’interpellation d’un suspect noir. Il doit être mis en joue et abattu sans sommation s’il essaie de fuir. Je suis profondément choqué par ces événements. Cela donne une image déplorable de l’autorité que nous représentons et nous allons devoir tirer les conséquences de cette bévue. »

Dès lundi soir, des manifestations spontanées ont été organisées dans les quartiers blancs de Firetown, en soutien aux forces de police de la ville. Le sergent James White a été suspendu jusqu’à nouvel ordre et fera l’objet d’une enquête interne qui pourrait déboucher sur son exclusion de la police de Firetown.

Walt Ever

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *