Un arbitre distribue les cartons jaunes à chaque faute de français : le match se termine à 3 contre 2.

240214foot01

L’affaire de l’arbitre de foot qui oblige les joueurs à parler correctement français ne restera pas sans suite. Le club de football de Petit Rechain United va déposer une plainte auprès de l’Union Belge, après que l’homme en noir ait renvoyé au vestiaire neuf de ses joueurs. Ces faits se sont déroulés ce dimanche lors du match face à l’équipe du Borussia Gdoumont, qui a elle-même essuyé huit exclusions durant cette même rencontre.

Dimanche après-midi, Petit Rechain United affrontait le Borussia Gdoumont en quatrième série provinciale. Avant le match, l’arbitre a averti les joueurs qu’il ne tolérerait aucune faute de français sur le terrain. Après soixante secondes, un joueur de Petit Rechain a pris un premier carton jaune pour s’être exclamé « Si j’aurais fait la passe, on aurait marqué djà. » Le second bristol suivait dans la foulée, alors que le pauvre attaquant exprimait sa surprise d’un « ben je sais pas c’est qui et je sais pas qu’est-ce que j’ai fait. » En tout et pour tout, ce sont trente-quatre cartons jaunes qui seront distribués durant la rencontre, au grand dam des spectateurs et protagonistes du match.

Les dirigeants de Petit-Rechain United vont introduire une plainte auprès du comité provincial de Liège. Jean-Marie Béry, le président de ce club de la périphérie verviétoise, a expliqué : « Cet arbitre a eu une attitude intolérable. Nous sommes pour le pluralisme, à tous niveaux, y compris sur le plan linguistique. Au jour d’aujourd’hui, malgré qu’on respecte le travail des arbitres, on va aussi porter plainte au président pour qui soit suspendé de ses fonctions. On va lui faire montrer qu’on se laisse pas faire, et on verra bien qu’est-ce qui vont y penser. C’est bien compréhensif après tout. « 

Pour la petite histoire, la rencontre s’est terminée sur un nul vierge, 0-0.

E.K.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *