La centrale nucléaire de Doel bientôt inscrite au patrimoine des grottes belges.

doeltihangeSous le feu des critiques depuis plusieurs semaines, la direction de la centrale nucléaire de Doel a pris tout le monde à contre-pied, en déposant une candidature pour figurer aupatrimoine des grottes belges. Dominic Isotop, le responsable communication du site de Doel, nous explique les raisons de cette démarche :

« Bon il y avait des fissures dans le réacteur et la cheminée, c’est vrai, mais maintenant, c’est carrément des crevasses. Et vu le devis astronomique fait par Thomas & Piron, ce n’est pas demain la veille qu’on aurait pu se permettre d’effectuer des réparations. Nous avons donc pris la décision de nous inscrire au patrimoine des grottes belges afin de pouvoir toucher des subsides. Parce que la première raison, comme c’est le cas avec toutes les autres vieilles centrales, c’est de faire du fric!  En plus dans cette région, les grottes ça ne court pas les rues. Si les gens ont adoré la Vierge qui s’illumine à Sart, ils vont carrément halluciner quand ils viendront visiter notre site« .

Se pose évidemment la question de la sécurité, rapidement bottée en touche: « Sécurité, sécurité, tout de suite les grands mots: c’est pas pire que d’habiter toute l’année juste à côté d’une centrale vous savez!« .

Cette décision pour le moins surprenante aurait déjà fait des émules du côté de Tihange. En effet, il se chuchotte qu’Anne-Marie Lizin aurait comme projet de lancer une start-up parallèle aux activités nucléaires, dont le but serait de créér des tortues Ninja. Peut-être enfin une solution pour résoudre les problèmes de criminalité de la cité Mosane?

Si c’est le cas, tout est bien qui finit bien !

F.Colonese

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *