Jason Voorhees, le tueur de Vendredi 13, porte plainte contre les Ultras du Standard pour utilisation abusive de son image.

fraiche26011401Crystal Lake. S’il y en a un que l’affaire du « Tifo de la honte » ne fait pas rire, c’est bien Jason Voorhees. Le tueur en série des Vendredi 13 n’en revenait pas, à l’heure de découvrir les images d’un tifo le représentant, tenant en main la tête tranchée d’un joueur anderlechtois.

« C’est tout bonnement scandaleux. Ces supporters n’ont pas le droit d’associer mon image à leur haine. C’est la porte ouverte aux amalgames ! Je n’ai personnellement aucun grief contre Steven Defour, ni aucun autre footballeur. Que du contraire, je ne m’attaque qu’aux étudiants dans la fleur de l’âge. En plus, les gens pourraient croire que je suis supporter du Standard, ce qui n’est pas le cas.« 

Passablement courroucé, le célèbre slasher a déposé plainte au pénal contre le groupe « Ultras Inferno« , via son avocat Me Jean-Marie Myers. Contacté par notre rédaction, ce dernier confirme les motifs de calomnie et de diffamation: « Je confirme les motifs de calomnie et de diffamation, étant donné que mon client n’a jamais été approché par un représentant de ce groupuscule fanatique, concernant un éventuel contrat sur la tête de monsieur Defour.« 

E.K.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *